• Corot sur la route de Sin le Noble

     La Route de Sin-le-Noble, près de Douai


    En juillet 1873, Corot
    exécuta ce tableau entièrement sur le motif, en cinq matinées successives. Avec
    sa profonde trouée de l'espace et sa tonalité mélancolique, l'œuvre est une des
    peintures de l'artiste qui se rapprochent le plus des paysagistes hollandais du
    XVIIe siècle.

    Cette oeuvre a mon avis est une des plus belles qu'il a réalisées, avec beaucoup de charme poétique, et de réalisme: la branche morte sur le sol, la lumière sur l'eau.


    3 commentaires
  • Barque dans le Marais de Goulaine

    Un de mes tableaux.

    Je l'ai  réalisé à la peinture à l'huile.

    L'endroit est situé juste derrière le château de Goulaine.

    Le marais de Goulaine est situé à 15 km au sud-est de Nantes, au cœur du Vignoble Nantais (appellation Muscadet), dans le département de Loire-Atlantique. Il s’étend sur cinq communes : Haute-Goulaine, Le Landreau, Le Loroux-Bottereau, Saint-Julien de Concelles et La Chapelle-Heulin.

     

     

     

     

     


    5 commentaires
  • Gaston La Touche

     Les pivoines

    Gaston La Touche

    Peintre français (Saint-Cloud 1854  – Paris 1913).

    Interprétant systématiquement l'impressionnisme en tons très chauds, il peignit des paysages assez poétiques (les Cygnes, 1898, Versailles) et des scènes de genre charmantes ou attendries (l'Accouchée, 1888, musée de Sydney). Certaines toiles assez prétentieuses évoquent les fêtes galantes à la Watteau (Fête de nuit, 1906, Limoges, hôtel de ville) et des singeries qui se souviennent trop du XVIIIe s. Il réalisa aussi des panneaux décoratifs pour la mairie de Saint-Cloud (Allégorie de la Paix, 1897), le ministère de la Justice à Paris (le Poète, le Peintre, le Sculpteur, 1910, auj. au Sénat) ou la villa Arnagua d'Edmond Rostand à Cambo-les-Bains (la Fête chez Thérèse, 1906). La Touche grava à la pointe sèche les illustrations de l'Assommoir de Zola (1879). Cinq de ses œuvres (dont Jalousie, Une loge) se trouvent aujourd'hui conservées au musée d'Orsay.

     Sources : Larousse

     

     

      

     

     


    3 commentaires
  • Le Croisic à marée haute

    Peinture à l'huile grand format.

    Je n'ai pas trop l'habitude de peindre ce genre de sujet.

    Je l'ai fait d'après une photo,

    il est difficile de tenir un chevalet par gros temps.

    Je le sais par expérience,

    il fallait attacher le parasol au chevalet et au siège.

    C'est tout juste si je n'étais pas attachée moi-même !

     


    7 commentaires
  • Koyer Peder

    Koyer Peder

    Koyer Peder

    Koyer Peder

     

     

    Koyer Peder

     

    Autoportrait

     

     

     

    Peder Severin Krøyer (23 juillet 1851 à Stavanger en Norvège – 21 novembre 1909 à Skagen est un peintre danois.

    Mieux connu sous le nom de P. S. Krøyer comme peintre danois, il est né à Stavanger (Norvège) fils de Ellen Cecilie Gjesdal. Il est l'un des mieux connus et aimés, et indéniablement le plus coloré des peintres de Skagen (Danemark) d'une communauté d'artistes danois et nordiques qui vécurent, se réunirent et travaillèrent à Skagen, à la fin du XIXe siècle. Krøyer était le meneur officieux du groupe. Il laissera sa marque dans la culture populaire, pas seulement dans le milieu de la peinture mais également dans la littérature.

    il fut un grand peintre de scène de la mer, pêches et portrait de pêcheurs.

    Dès 1900, souffrant d'une syphilis à un stade avancé , il perdra progressivement la vue. Malgré une santé déclinante, toujours optimiste, il voyagera et peindra jusqu'à la fin de sa vie.

    Sources wikipédia et plusieurs autres sites


    4 commentaires