• Peintres algérianistes

    Les palmiers

     

    Peintres algérianistes

    La baie d'Alger, le berger et ses brebies

     

    Albert Marquet (ou Pierre-Albert Marquet) est un peintre français né à Bordeaux le 27 mars1875,

    décédé à Paris le 14 juin 1947 et inhumé à La Frette-sur-Seine.

    Il est un maître du paysage au regard sensible.

    Ami de Matisse et de Derain, il a conservé, de sa période fauve, le sens de la couleur et de la lumière.

    Il fait partie de la génération du postimpressionnisme

     

    À partir de 1919 il voyage beaucoup, notamment en Tunisie et Algérie,

    en compagnie de Jean Launois et Etienne Bouchaud.

    Il a aussi parcouru le Nord de la France, la côte belge et la Hollande, faisant des ports ses ateliers.

    Sources wikipédia

     

     

     


    2 commentaires
  •  

    Théodore Chassériau, peintre algérianiste

    Chef de tribu arabe , Th Chassériau.

    Ali Ben Ahmed par Théodore Chassériau, peintre Algérianiste

    Il vit ses premières années sur l'ile de Saint Domingue à El Limón de Samaná, élevé par sa mère Marie-Madeleine Couret de la Blaquière, elle-même issue d'une famille de colons. Son père, consul de France à Porto Rico, peu présent, décède quelques années plus tard, laissant la charge de la famille à son fils aîné Frédéric, lequel fait revenir ses frères et sœurs à Paris en 1822.

    De 1830 à 1834, Chassériau a pour professeur Jean-Auguste-Dominique Ingres qui décèle très tôt le talent du jeune Théodore, à qui il prédit qu'il sera "le Napoléon de la peinture".

    Nommé directeur à la Villa Médicis, Ingres lui propose de le suivre à Rome, offre que Chassériau décline. Les relations entre le maître et son élève seront rompues à jamais. Il termine son apprentissage seul.

    Très tôt, vers le milieu des années 1830, Théophile Gautier s'intéresse à l'art de Chassériau. Il lui prête alors des « vies imaginaires » ou parle de « grâce étrange » pour tenter de rendre compte de l'univers particulier du peintre. En effet, Chassériau ne cesse de se jouer d'atmosphères troubles, étranges, équivoques et mystérieuses. En 1839 alors âgé de 20 ans, Chassériau commence à exposer au salon avec Suzanne au bain. Il se lie d'amitié avec Théophile Gautier qu’il rencontra la première fois quand il avait 14 ans. Gauthier sera un ardent défenseur de son œuvre.

    Admirateur de Eugène Delacroix, Théodore Chassériau se sent attiré par l’Orient. Sur l’invitation du calife de Constantine Ali Ben Ahmed, il se rend en Algérie en 1846. Les scènes de combats de cavaliers arabes, les scènes de vie des femmes à Alger montrent combien Chassériau maîtrise le mouvement et est un grand coloriste.

    Chassériau aime les femmes et leur compagnie. Il a créé un type de femme reconnaissable parmi toutes. Les femmes de Chassériau dans sa peinture sont étranges, d’une extrême sensualité et dotée d’un torse long et mince. Il faut voir Esther se parant pour être présentée au roi Assuérus, dit La toilette d'Esther, accrochée au Musée du Louvre

    Sources: Wikipédia

     


    1 commentaire
  •  

      Emile Marquette, Fontaine aux environs d'Alger

    emile-marquette-fontaine-environs-alger 1248687495

     

     

     J'ai peu de renseignements sur ce peintre,

    contemporain de Delacroix 

    Dirait-on que c'est une aquarelle?!

    Comme j'aimerais être capable de peindre ainsi sur papier !


    19 commentaires
  • Dinet_22.jpg

    Portrait par Etienne Dinet

    Moi qui ne peins pas de portrait
    je reste en admiration devant tant de talent.


    26 commentaires