•   DSC02381 ile clémentine divatte

      

    Photo prise de l'île clémentine

    La Divatte

    Encore un beau ciel

     

     

     

    Les îles de Loire

     

    La Loire ceinture de ses bras argentés

    Des îles vertes encerclées de peupliers,

    Luttant comme des bateaux contre le courant

    Des vagues empourprées par le soleil mourant.

     

    Elle caresse leurs berges de ses frissons

    Quand la marée s’étale sur le sable blond,

    Formant des grèves sereines sous le couchant

    Et  les laissant endormies par son divin chant.

     

    Un peintre le pinceau de martre au bout des doigts,

    Parachève son œuvre sur le fleuve Roi.

    Inlassable, il voit filer par delà son tableau

    La lumière éphémère en écaille sur l’eau.

     

    Des mouettes aux ailes d’or dans le soleil bas

    Lancent leurs derniers cris avant le trépas

    D’un jour en lambeaux sur le ruban changeant

    De cette Loire, en chapelet de diamant

     

                            Yvette

     


    24 commentaires
  •  

    Naissance d’une œuvre

     

    Qui a dit : Créer c’est le propre de l’artiste* ?

    Que l’on soit peintre, poète ou violoniste,

    Créer c’est concevoir  une œuvre de l’esprit,

    Exprimer ce que l’on a en soi sans mépris

    C’est l’aboutissement jusqu’à la perfection

    D’une  longue étude  dans sa composition.

    Regarder, s’émerveiller, être en communion

    Avec ce qui nous entoure est lors création.

    Chercher à interpréter l’effet ressenti,

    Reproduire l’atmosphère avec harmonie.

    L’artiste dévoile  alors son admiration

    Son étonnement, voire sa fascination,

    En présentant  à autrui son œuvre finie,

    Œuvre que d’aucuns qualifieront de génie.

     

     

    Yvette  

     

    * Henri Matisse serait à l'origine de cette citation

    de même qu'il a dit:

    "Il faut regarder toute la vie avec des yeux d'enfant" 

     

     

     

     

     

     


    13 commentaires
  •   ChamptoceauDSC04779

     

     Vers champtoceaux.

    J'ai fait le tableau

    mais plus à l'ouest.

    La vue est belle d'ici aussi!

     

     

     

    Portrait de Loire

     

    Sur la toile de lin, mon pinceau effilé,

    Glisse, coule, caresse  un ruban gris nacré !

    Je rêve de cette Loire et de ses secrets,

    De ses légendes et mythes,  auréolée.

     

    Mon regard charmé se perd sur le macramé

    De son manteau, cherchant en vain à dévoiler

    L’origine de ces veines endiamantées

     Par les rayons obliques d’un soleil d’été.

     

    Mes doigts  ne m’obéissant plus, ensorcelés,

    Pris d’une sorte de frénésie, fascinés,

    Se déchaînent, embrasant avec volupté,

    La bienveillante toile sur son chevalet.

     

    Yvette

     


    8 commentaires
  • SOIF

     

     

    Soif d’eau fraîche et de rosée,

    Soif de plages et de forêts,

    Soif de peindre et d’écrire,

    Soif de regarder et de sentir,


    Soif de justice et de liberté,

    Soif de paix et d’égalité,

    Soif de donner et de partager,

    Soif d’honnêteté et de générosité,


    Soif d’humilité et de modestie,

    Soif de poésie et de magie,

    Soif d’amour et de tendresse,

    Soif de plaisir et d’allégresse,


    Soif de soleil et de lumière,

    Soif de couleurs, bleu, rouge, jaune, vert

    Soif de cris et de rire d’enfants,

    Soif de renouveau et de printemps,

    Soif de musique et d’harmonie

    Soif de tout ce qui fait la vie,

    Soif de VIVRE … encore un peu !

    Yvette


    14 commentaires
  • palette 2 

     

    UTOPIE

     

    Amalgame des sens, enchantement.

    Je peins avec des notes de musique

    Une poésie au parfum de vent

    Et de mer sur une toile magique.

     

    Je me prends pour Fragonard ou Hugo

    Et de mes doigts jailliront des couleurs,

    Des rimes musicales, des bruits d’eau

    Des parfums envoûtants de mille fleurs ;

     

    Un tableau merveilleux et idyllique

    Où ma gomme effacera le malsain

    Les relents et cliquetis métalliques,

          Faisant de la terre un décor divin.

                                      Yvette


    12 commentaires
  •   Gabare-Montjean

    Il était une fois la Montjeannaise

     

    Elle est venue un jour nous raconter,

    Tout simplement, une très belle histoire.

    L’aventure de quelques mariniers

    Amoureux de l’ensorcelante Loire.

     

    L’histoire de ses amies, les gabares,

    Glissant, doucement sur les flots moirés

    Tout en se reflétant dans ce miroir

    Attirant comme une nymphe dorée.

     

    Débordante de verve, on l’écoutait.

    On entendait les puissants colporteurs.

    On sentait l’odeur de coque mouillée

    Et de voile au passé évocateur.

     

    Des noms fous résonnaient à nos oreilles,

    Nous laissant ravis et émerveillés.

    La toue et la blanche voile au soleil,

    La piautre et le sel et les bateliers…

     

    Elle se balançait paisiblement,

    Chuchotant en souvenir du passé,

    Ses vieux gréements rutilants et craquants

    Sur ce fleuve où ducs et rois ont vogué.

     

    Et puis, un matin, elle est repartie

    Raconter plus loin cette belle histoire,

    Se faufilant sous les arches vieillies

    Des ponts, entre les îles et les boires. 

                                    Yvette 


    11 commentaires
  •  

      - PAYSAGE - CUCCA serge

    Serge Cucca, paysage 

     

    Harmonie

     

    Regarde ! Regarde bien tout ce qui t’entoure.

    Avance et respire la vie à pleins poumons.

    Ne t’arrête pas. Vois le printemps qui accourt.

    Il ne t’attendra pas, fugitive saison.

     

    L’air est encor frais. Une odeur d’humus s’exhale,

    Apre et suave à la fois. L’hiver est fini.

    Ecoute ! Même l’eau du ruisseau qui dévale

    A joint des sons cristallins à sa litanie.

     

    Entends encore le murmure de la brise

    Dans la ramure transparente et chamarrée.

    Fascinant, le pinson de trémolos nous grise

    Et nous attire vers la tendre fougeraie.

     

    Comme la campagne est belle ! Il court un frisson

    Sur l’herbe tendre. Les primevères  fragiles

    Font des taches de lumière sous les buissons,

    Près des violettes enivrantes et graciles.

     

    Les chatons des aulnes se balancent, légers,

    Comme de fines pendeloques de cristal.

    Des nuages délicatement ouvragés

    De blanc, coiffent cette pureté sans égal.

     

    Il faut tout boire des yeux , ne rien laisser,

    Pour ensuite, à la nuit venue, se souvenir,

    Fermer les paupières, raviver ce passé,

    Présent de la nature qui nous veut ravir .

     

    Yvette


    31 commentaires
  •   800px-Vague

    Photo  Wikipédia

                    

                        Le ressac

     

     

     

    Toi et moi, le nez dans le léger vent salé,

    Nous allons heureux, les cheveux ébouriffés,

    Ma main dans ta main et le teint un peu hâlé,

    Sur le sable mouillé comme deux assoiffés.

     

    A l’horizon, une juxtaposition

    Lointaine de plusieurs tons de bleu roi du ciel,

    Myosotis, et émeraude en déclinaison

    De l’océan, forme une étendue  irréelle.

     

    Des vaguelettes alanguies lèchent la grève

    Et la festonnent d’écume et de coquillages.

    Des rochers crénelés hérissent en orfèvre,

    La rive, d’écueils pittoresques et sauvages.

     

    Ressac de la vague. Souvenirs doux-amer

    De fines algues vertes au parfum iodé,

    Evoquant mon enfance au bord d’une autre mer

    Aux plages de galets, de soleil inondées.

                                                                            Yvette


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique