• Mer Méditerranée

    mediterranee1

    Mare medi terra

     

    Dites, vous souvient-il, cher frère, chère sœur,

    De ce tapis d’azur aux vagues fascinantes

    Qui déployaient sans fin, avec d’incessants heurts,

    Les innocents galets et les algues flottantes ?

     

    Dites, vous en souvient-il de cette onde bleue,

    A fleur de sel, et son éternel clapotis,

    Bruissant et chuintant  sur les lourds fonds sableux,

    Saturés de mille légendes englouties ?

     

    Vous en souvient-il encor de l’odeur iodée,

    Du goémon fin déraciné des rochers,

    Et échelonné en longs rubans torsadés,

    Sur les plages brûlantes de galets jonchées ?

     

    Tantôt calme sous  Zéphyr, tantôt agitée

    Sous Notos, il exhalait de ses profondeurs ,

    Et  de son grand manteau écumant  et bleuté

    De longs soupirs ensorcelants et enjôleurs.

     

    Son pudique reflux, éternelle Thétys,

    Psalmodiait inlassablement des litanies,

    Couvertes d’écume à reflets myosotis,

    Au creux des criques, telle une lente agonie.

     

     Près d’elle, nous étions les enfants du soleil,

    Loin d’elle, nous sommes les dauphins de l’exil,

    Bannis, un murex nacré collé à l’oreille,

    En compensation d’un sonotone aquatil.

     

    Vous souvient-il enfin de ses vagues jetées

    En gerbes blanches sur le vieux môle glissant,

    Sur ses îlots perdus dans son immensité ?

    Mais peut-être avons-nous rêvé en vieillissant ?


    Yvette 


  • Commentaires

    1
    Mardi 22 Juillet 2008 à 12:26
    Mais oui Yvette je me souviens , des filles du soleil sur les plagesd , dènudées mais chastres ...... J'avais vingt ans j'y ai connu l'amour ..... Ton poème est superbe ! Je vais continuer ma lecture de ton blog !Heureuxde te connaitre , bisous du pépé .
    2
    Mardi 22 Juillet 2008 à 21:28

    Merci de ta visite Pépé

    3
    Mardi 2 Mars 2010 à 07:43
    La mer méditérannée c'est là je passe mes vacances... car c'est un peu comme si je retrouvais une seconde maison
    4
    Mardi 2 Mars 2010 à 09:25
    Un poème qui me donne envie d'aller vers le sud et de voir le soleil ! (je suis d'origine sicilienne, c'est un peu mes racines par là !)

    Bisous,

    Sandra 
    5
    Mardi 2 Mars 2010 à 11:48
    Bonjour Yvette,

    Ah ! la Méditerrannée, notre mère à tous ! Que de légendes nous as-tu données !
    De l'Atlantide au collose de Rhodes !

    Une croisière dans le temps.

    Je vois que tu n'as pas oublié Zéphyr, le doux Zéphyr !

    Merci Yvette.
    6
    Mardi 2 Mars 2010 à 17:22
    C'est très beau, félicitations et amitiés ! Bisous !
    7
    Mardi 2 Mars 2010 à 17:27

    Vraiment magnifique poeme..j'aime bcp !!!!! Tu es vraiment douée !!
    Merci bcp pr tes commentaires, c'est très gentil à toi !!!
    Bonne soirée
    Bisous

    8
    Mardi 2 Mars 2010 à 17:43
    Moi je ne suis pas née au bord de la Méditerranée, c'était plus dans les montagnes algériennes, mais j'ai vécu 6 années dans un petit village merveilleux sur le littoral, quel bonheur, mon enfance!
    9
    Mardi 2 Mars 2010 à 20:50
    Bonsoir Yvette
    Oui elle est belle cette mer  mais paradoxalement les gens(dont moi-même) qui y sont voudraient aller vers le pole nord ou sur la lune. Vas y comprendre quelque chose..... (excuse-moi d'etre rabat-joie sur les bords)
    10
    Mercredi 3 Mars 2010 à 09:02
    Tu as composé là une merveille de style!! mais c'est surtout tout ce que cela évoque qui est cher à mon coeur! Merci Yvette!
    Je t'embrasse
    11
    Mercredi 3 Mars 2010 à 18:39
    de très beaux souvenirs dans ce poème....
    tu l'aimes cette Méditerranée...
    de gros bisous de Cayenne...de l'autre côté de l'atlantique.
    12
    Vendredi 5 Mars 2010 à 15:08
    Je n'ai rien oublié et tu le sais bien!
    13
    Vendredi 5 Mars 2010 à 15:08
    N'est-ce pas qu'elle est belle mais en cemoment elle n'est pas très gentille!
    14
    Vendredi 5 Mars 2010 à 15:09
    C'était mon horizon et je ne peux pas l'oublier.
    15
    Vendredi 5 Mars 2010 à 15:13
    J'aime écrire mais je n'ai pas beaucoup de temps, hélas, comme tous les retraités!!!
    16
    Vendredi 5 Mars 2010 à 15:23
    Bé oui, c'est vrai, on n'est jamais content de son sort, c'est terrible!
    17
    Vendredi 5 Mars 2010 à 15:28
    Moi c'est son odeur qui est gravée dans mon esprit! Je la retrouve quand je vais dans le Morbihan!
    18
    Vendredi 5 Mars 2010 à 15:37
    Oui je l'aime, je l'adore mais je ne vais jamais la voir, triste quand-même!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :