• La vieille rue

    La vieille rue

     

     

    Petite rue du temps passé,

    Aux vieilles demeures discrètes et tassées,

    Au charme désuet, témoin d’un autre temps,

    Pleine de beaux souvenirs au charme d’antan,

     

    Petite rue fraîche et fleurie,

    Aux murs de pierre incitant à la rêverie,

    Recouverts de vigne vierge dorée, de lierre

    Et de glycine moirée de bleu et de vert,

     

    Petite rue énigmatique,

    Aux maisons récentes à volets de plastique,

    Hésitant entre le passé et le présent,

    Tableau paradoxal mais combien séduisant,

     

    Petite rue mystique et pure,

    Tu caches pieusement derrière tes vieux murs,

    Une petite chapelle pailletée d’or,

    Par un soleil en émoi devant ce décor.



  • Commentaires

    1
    Mercredi 2 Décembre 2009 à 08:41
    Bonjour Yvette,

    En attendant que ma fille se réveille (je l'accompagne chaque matin à Ain-Torki, un petit village proche), je lis ton poème La vieille rue tout en écoutant Le Danube bleu d'André Rieu.

    Déchirée entre le Passé et le Présent, intriguée par la petite chappelle loin des regards, le soleil te manque.

    Nous partageons le même état d'âme. Je t'invite à lire mon article "Miliana entre le spleen et la nostalgie",  archive du 2 août 2009.

    Merci

    2
    Mercredi 2 Décembre 2009 à 20:48
    Qu'il est beau ce poème ! Je cherchais le nom de l'auteur, c'est toi, j'ai beaucoup aimé.
    J'ai appris que c'était "ton vieux crouton" qui avait été malade, Tu as réussi à la soigner, à la sauver, elle est rapartie pour quelques semaines, quelques mois voire quelques années,...
    Belle soirée
    Chat'micalement
    Annie
    3
    Mercredi 2 Décembre 2009 à 21:05
    C'est mon mari qui l'a surnommée ainsi, mais elle nous renvoit la balle en disant que nous sommes nous aussi de vieux croûtons. Elle a maigri et n'a pas un beau poil et ça lui fait mal quand je la coiffe, elle qui adorait ça, qui recherchait ça, ne veut plus que je la touche sauf pour des careeses, ça elle adore!
    4
    Mercredi 2 Décembre 2009 à 23:01
    C'est super joli ce ton texte, bravo l'artiste !

    juste un ptit coucou du soir avant d'aller au lit, demain debout à 6h30

    dur dur en ce moment de tout gerer, du coup la blogosphére en patie un peu !!!

    mais j'oublis pas mes bloopôtes

    bonne fin de semaine et gros bizou

    5
    Jeudi 3 Décembre 2009 à 00:00
    Joli texte que tu nous proposes-là Yvette, gros bisous et une douce nuit à toi
    6
    Jeudi 3 Décembre 2009 à 13:04
    Quels souvenirs évoques tu dans ce joli poème?????
    Bisous!
    7
    Vendredi 4 Décembre 2009 à 17:45
    C'est la description d'une vieille rue de St Sébastien où j'habite!
    8
    Vendredi 4 Décembre 2009 à 17:49
    Merci Joëlle. pas la forme en ce moment alors je ne vais pas beaucoup sur les blogs, j'essaie de répondre quand-même aux coms!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :