• L'abreuvoir

     

      vaches-vertou.jpg

     Un tableau que j'ai peint de mémoire.

    Une création!

     J'ai vu cette scène en passant sur une route ,

    je ne conduisais pas.

    J'ai pris mon carnet

      j'ai mémorisé la scène du mieux que j'ai pu.

     Et je me suis mise au travail en arrivant à la maison!

     

     

    L'abreuvoir

     En un creux de terrain aussi profond qu'un antre
    Les étangs s'étalaient dans leur sommeil moiré,
    Et servaient d'abreuvoir au bétail bigarré,
    Qui se beignait, le corps dans l'eau jusqu'à mi-ventre.

    Les troupeaux déscendaient, par des chemins penchants:
    Vaches à pas lents, chevaux menés à l'amble,
    Et les boeufs noirs et roux qui souvent tous ensemble,
    Beuglaient, le cou tendu, vers les soleil couchants.

    Tout s'anéantissait dans la mort coutumière,
    Dans la chute du jour : couleurs, parfum, lumière,
    Explosions de sève et splendeurs d'horizon:

    Des brouillards s'étendaient en linceuls aux moissons,
    Des routes s'enfonçaient dans le soir ...infinies,
    Et les grands boeufs semblaient râler ces agonies.

    Emile Verhaeren


  • Commentaires

    1
    Dimanche 2 Septembre 2012 à 08:30

    j'aime beaucoup...un paysage d epar chez nous, d e par chez moi,çà....

    2
    Dimanche 2 Septembre 2012 à 14:43

    Une fois de plus, très réussi ! Il se dégage de ce tableau une impression de paix. Il pourrait aussi bien appartenir au passé.

    3
    Dimanche 2 Septembre 2012 à 17:13

    d'une grande classe et de toute beauté,  comme d'habitude. Je suis toujours en extase sur la beauté et la réalité de tes arbres !! !j'ai beau essayer... je n'y arrive pas

    4
    Dimanche 2 Septembre 2012 à 18:24

    Oui, j'ai mémorisé ça, après être passé du côté de Vertou! Donc c'est bie de chez nous!

    5
    Dimanche 2 Septembre 2012 à 18:29

    Merci Margareth, c'est sympa. Et je suis tout à fait d'accord avec ton expression "appartenir au passé". Certains arbres m'attirent plus que d'autres, je dis à mon mari: tiens des arbres "à l'ancienne".

    6
    Dimanche 2 Septembre 2012 à 18:40

    Je n'ai pas souvent grimpé aux arbres mais quand j'en peins un , je suis dedans, va savoir par quelle magie !!!

    7
    Lundi 3 Septembre 2012 à 09:45

    Un beau tableau d ou se dégage beaucoup de sérénité. Les vaches noires et blanches semblent heureuses de paitre dans un environnement si tranquille.

    Bonne soirée Yvette

    Latil

    8
    Mardi 11 Septembre 2012 à 18:50

    je t'envoie un petit SOS....en faisant des recherches généalogiques, de quoi m'aperçois je?que mon AAGP paternel était peut être parti en Algérie vers le mileu du 19° s.On trouve son nom entre 1825 et 1845 comme étant possesseur de"Lots de terres attribuées à titre gratuit ou non, afin de développer des cultures maraîchères, de vignes, etc" à Carnot,à présent El-Abadia wilaya de Aïn-Defla.

    Sais tu PAR  HASARD où je peux en trouver plus?

    j'ignorais qu'on avait donné des terres à des français dans ces années là pour s'y installer....

    bisous et si tu ne sais rien c en'est pas grave^^

    9
    Mardi 11 Septembre 2012 à 21:46

    Oui , ce que tu racontes est vrai. J'en parle dans mon livre enfin une partie. Les noms des villages que tu me sites me disent quelque chose, sauf qu'ils étaient en Français à l'époque. A savoir que c'est dans le département où je suis née, eh oui, quel hasard n'est-ce pas? je te joins un site très intéressant qui parle justement du village de mon enfance, il y a beaucoup à lire justement sur la vie des premiers arrivants en Algérie.

    De toutes façons, il n'y a plus rien de français en Algérie, que les cimetières et encore si peu.

    Tu as aussi le ministère des Affaires Etrangères qui lui se trouve à Nantes et c'est un + .

    http://fernand.mico.pagesperso-orange.fr/one/

    Mon père lui était militaire et n'a fait que 20 ans en Algérie. Je n'ai pas ton adresse mail, je pourrais peut-être trouver autre chose.

    Parmi mes visiteurs d'Algérie j'ai un habitant de Miliana une des grandes ville de cette Wilaya, éventuellement je pourrais lui en parler mais en ce moment il se fait rare, fatigué je pense!

    10
    Samedi 6 Octobre 2012 à 13:27

    Elles sont chanceuses ces vaches d'avoir un aussi beau paturage.

    Peindre de mémoire, je t'envie de pouvoir faire ça.

    Superbe cette toile comme toutes les autres.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :